Edition 2019 du Salon Funéraire Paris

Le Salon Funéraire Paris 2019 a eu lieu du mercredi 20 au vendredi 22 novembre dernier. A l’initiative de la CSNAF, ces 3 jours de salon permettent de réunir les professionnels du funéraire et de les mettre à l’honneur. L’occasion pour le président, Aubin de Magnienville, de partager quelques mots auprès des exposants : 

« Pour cette 17ème édition, le salon a renforcé son caractère international grâce à la présence des adhérents de La Fédération Européenne des Services Funéraires (EFFS).

Comme vous le savez la CSNAF fédère les industriels du funéraire français. Ces industriels se questionnent sur l’avenir de leur métier. Notre secteur poursuit sa mutation en plus des concentrations et des regroupements  c’est maintenant au tour des contrats obsèques de bouleverser la donne! Nos entreprises doivent trouver leur chemin et s’adapter !

Un constat simple peut d’ores et déjà nous éclairer. Et quand je dis « nous » je veux dire les fabricants et nos clients pompes funèbres. Tout ce qui arrive tend à l’uniformisation de la gamme, à une baisse de la richesse de l’offre proposées aux familles.

L’avantage est que si la gamme est uniformisée on peut acheter en masse et même importer du bout du monde. C’est tentant !

L’inconvénient c’est la fin de la différenciation, de la personnalisation, de l’avantage concurrentiel, du bouche à oreille, de la réputation... Il n’y aura plus qu’une chose qui primera : le prix.

Je vous rappelle que la CSNAF conduit depuis de nombreuses années des études avec le CREDOC sur le comportement des français face aux obsèques.Mais que demandent les familles au juste? Que l’on rende hommage dignement à leur défunt, par une cérémonie qui serait en quelque sorte unique. J’ai donc une bonne nouvelle pour vous tous ! On connait la solution !

Il faut proposer aux familles des produits de qualité, écologiques, personnalisés, fabriqués localement ou fabriqués en France. Des produits qui ont une âme, qui sont réalisés par des hommes et des femmes attentifs à leur finalité. Des hommes et des femmes formés à ces métiers et qui détiennent un réel savoir-faire entre leurs mains. En un mot des produits qui correspondent aux attentes des familles.

De plus, on voit clairement ici l’utilité sociale du fabricant. Elle est de deux ordres :

Satisfaire les familles endeuillées en proposant des produits adaptés dans un moment particulièrement pénible et donner du travail dans les régions de France à des personnes de talent, sélectionnées, formées et encadrées avec soin .

Les études le montrent, et vous le constatez vous-même sans doute, mais après être allées peut-être trop loin les nouvelles générations sont désireuses d’un retour aux valeurs authentiques. Elles attendent ces valeurs des entreprises également. L’entreprise doit avoir un rôle sociétal, envers les employés, les clients, l’environnement et la société. 

A votre tour en travaillant avec les industriels du funéraire conscients de ces enjeux, vous bénéficiez au regard des familles d’un avantage affectif. Vous vendez un produit qui a une âme, une histoire, un sens.

Je suis donc optimiste pour l’avenir car la filière dispose de ce dont elle a besoin pour s’adapter. Nous devons simplement prendre conscience que ces évolutions se feront ensemble."